Ehlert Blockflöten - Home

Ganassi

Dans son oeuvre pédagogique "Opera intitulata Fontegara" (Venise 1535), Sylvestro Ganassi dal Fontego décrit un instrument qui, grâce à des doigtés spéciaux, embrasse une tessiture de plus de deux octaves. On a conservé jusqu'à nos jours, très peu d'instruments fonctionnant avec de tels doigtés, et on ignore complètement sur quelle aire géographique ces instruments étaient répandus à cette époque et si on les employait seulement en solo ou dans un consort.

Aujourd'hui, on n'emploie pas ces flûtes à bec exclusivement pour jouer des "Ricercate, Passagi e Cadentie" (Giovanni Bassano) ou des pièces de la collection "I1 Dolcimelo" (Aurelio Virgiliano) et d'autres compositeurs du temps, mais aussi, souvent, pour exécuter des oeuvres contemporaines.

Possédant d'énormes ressources dynamiques, ces flûtes ont une sonorité ronde, pleine et puissante. La perce est très large, presque entièrement cylindrique et le corps de l'instrument s'évase en forme d'entonnoir.